Fenêtres coupe-feu – le verre de sécurité spécial

Les portes coupe-feu ont toujours été d'une importance capitale pour répondre au problème que constituent les incendies.

En plus de ce qu'on appelle les peintures ignifuges et de divers systèmes d'extinction, les fenêtres coupe-feu jouent un rôle important dans la prévention et le contrôle des incendies. Les fonctions des fenêtres coupe-feu sont les suivantes :

  • Isolation contre les flammes vives dans les zones avec des matières combustibles (laboratoires et usines de fabrication).
  • Formation de barrières coupe-feu pour empêcher l'avancée des flammes dans toutes les directions et laisser libres en même temps les voies d'évacuation et de secours.
  • Faciliter les interventions de sauvetage et de lutte contre l'incendie par la formation de zones à l'épreuve du feu.

Pour ces raisons, le verre de protection incendie est utilisé principalement dans les grands immeubles où se trouvent de nombreuses personnes. Les écoles, les services publics, les hôpitaux ou les usines seraient un exemple de tels bâtiments.

Mais la fenêtre coupe-feu s'impose toujours plus dans les ménages en raison de sa contribution à la protection de la vie humaine et des biens matériels.

La gamme complète de vitrages

Le verre coupe-feu peut être catégorisé en différentes classes de protection incendie suivant ses propriétés. La classe de résistance au feu G fournit une protection contre le feu et la fumée, mais aucune protection face à la chaleur.

Ce vitrage ne peut donc être installé (après inspection de la part de la part de l'autorité de supervision de la construction) que dans les locaux intérieurs et là où le développement de forte chaleur ne cause aucune préoccupation. Le verre G se compose généralement d'un simple vitrage armé (insertion d'un treillis).

La classe de résistance au feu F, par contre, résiste à la chaleur, au feu et à la fumée et bloque la propagation des incendies et de la chaleur. 

Le verre F se compose de deux ou trois vitres recouvertes d'un revêtement ignifuge. Les espaces entre les vitres sont remplis de verre soluble, ou d'une masse de gel aqueux, qui contribuent à abaisser la chaleur.

Si un incendie dépasse une certaine température devant la fenêtre coupe-feu, la vitre exposée au feu éclate, répandant ainsi le gel qui mousse et forme une couche résistante à la chaleur pour la vitre qui est derrière. Ce développement de mousse empêche la propagation de la flamme et de la chaleur. Les fenêtres coupe-feu avec du verre de classe F sont toujours nécessaires pour les parois externes fermant les pièces.

Fenêtres coupe-feu : résistance au feu

En installant des films appropriés, les fenêtres coupe-feu ne se contentent pas d'être une protection contre le feu. Elles gagnent des propriétés isolantes.

Grâce à elles, vous pouvez également assurer une isolation phonique, thermique, avoir une protection anti-effraction et solaire, ainsi que d'autres fonctions importantes. Ces fenêtres apportent calme et sûreté.

Verre G Verre F Temps de résistance en minutes Propriété
G30 F30 30 Ignifuge
G60 F60 60 Hautement ignifuge
G90 F90 90 Réfractaire
G120 F120 120 Réfractaire
G180 F180 180 Réfractaire

Systèmes de protection anti-incendie complémentaires

La protection maximale contre l'incendie peut être obtenue (en plus du vitrage ignifuge) grâce à des joints, du matériel de fixation et des profils conformes à la sécurité anti-incendie.

Aucune barrière anti-incendie complète ne pouvant être obtenue sans ces éléments supplémentaires, des systèmes de protection incendie de qualité certifiée sont proposés uniquement sous forme de paquets complets.

L'aluminium et le bois sont utilisés comme matériaux pour les cadres. En raison de l'émission de gaz toxiques lorsqu'il fond, le plastique n'est pas adapté à la production de fenêtres coupe-feu.

Le bois, qui est en fait un bon combustible, se prête bien à la protection face aux incendies, car le cadre se carbonise en premier lieu, ce qui apporte une résistance supplémentaire, ralentissant ainsi partiellement la propagation du feu. De plus, le bois offre la surface idéale pour l'application de revêtements protecteurs ignifuges.

Parce que le fait que le bois est le matériau de construction principal des bâtiments des siècles passés, les fenêtres coupe-feu avec un cadre en bois fini sont particulièrement adaptées aux bâtiments classés monuments historiques au niveau esthétique. En effet, le cadre en bois cache la modernité de la fenêtre coupe-feu et ne porte pas atteinte à l'aspect original du monument.

Ces informations vous ont-elles aidées?
1
2
3
4
5
(7 avis , Ø 4.1)

vers le haut