Disponible de
8h à 18h à partir de lundi

La fourrure d’une fenêtre

L’efficacité énergétique de votre maison dépend notamment de l’isolement de vos menuiseries (fenêtres, portes et portes-fenêtres) et par conséquent, du niveau de déperdition de la chaleur. Plus ce niveau est faible, plus vos économies de chauffage seront importantes. Dans cette optique, une fourrure, souvent appelée tapée d’isolation, peut être installée au cadre d’une fenêtre pour une isolation thermique renforcée. Cette fourrure, extérieure ou intérieure, augmente généralement l’épaisseur totale de la construction.

Fonction et positionnement

Une fourrure de fenêtre est une pièce horizontale ou verticale montée au cadre dormant d’une fenêtre ou à la porte-fenêtre et liée à la maçonnerie. En fonction de la position de votre menuiserie par rapport au mur, la fourrure peut être extérieure ou intérieure :

  • La fourrure extérieure, également connue sous le nom de tapée d’isolation, est positionnée sur l’extérieur de votre menuiserie, elle-même placée dans le prolongement de la face intérieure du mur. La tapée augmente l’épaisseur de la fenêtre et par la même occasion, sa protection.
  • La fourrure intérieure est moins utilisée. Comme son nom l’indique, on la trouve à l’intérieur d’une construction. On a recourt à ce type de fourrure pour augmenter l’épaisseur du cadre dormant.

Pour assurer une optique cohérente entre une construction, son cadre et sa fourrure, cette dernière est disponible dans divers matériaux : bois, aluminium ou PVC.

Généralement, une fourrure intérieure en matière plastique ou en alu peut être préalablement montée dans la fenêtre. Les fourrures extérieures doivent être fixées sur le dormant extérieur avant le montage des fenêtres. Ces fourrures n’augmentent non seulement l’épaisseur du dormant de la fenêtre, elles offrent également d’avantage de stabilité.

Fourrure d'une fenêtre à deux vantaux


Associable à des menuiseries sur mesure

L’isolement thermique d’une menuiserie est une fonction du système de profilé choisi dans le configurateur, et donc du matériau souhaité pour votre fenêtre. Pour protéger des fenêtres en PVC et en aluminium, on installe au sein de leurs profilés un système isolateur composé de plusieurs chambres de différentes tailles et de plusieurs joints isolants.

Dans le cas des profilés en alu et des profilés de système passif, certaines chambres sont remplies d’une mousse hautement isolante. Quant aux profilés en bois, leur isolation dépend de l’épaisseur du châssis : plus la construction est épaisse, plus le châssis est isolant.

En choisissant un profilé en PVC, en aluminium, à système passif ou en bois, vous optez pour un matériel facile d’entretien grâce à la surface lisse des cadres et des vantaux.

Les menuiseries en PVC, en aluminium ou en bois, de qualité certifiée RAL, ne jouissent pas seulement de profilés épais. Elles sont également équipées de vitrages thermiques vous assurant ainsi une protection thermique et phonique.

Ajoutez des fourrures pour rendre votre châssis plus épais et donc plus isolants !

Bien qu’équipés de vitres structurées, ces vitrages thermiques sont aisés à entretenir. Outre un châssis hautement isolant associé à un vitrage adéquat, la profondeur de votre menuiserie est également déterminante en matière d’efficacité énergétique. En effet, pour garantir un haut niveau de protection, des fourrures peuvent être intégrées en tant que suppléments isolants lors de la pose de votre fenêtre.

Cet article vous a aidé?
1
2
3
4
5
(7 avis , Ø 4.9)

de réduction en ligne* -35%
* par rapport au
prix en magasin
de réduction en ligne* -35%
* par rapport au
prix en magasin