Se termine dans 00 jours 00h 00min 00s
Soldes d'été : jusqu'à - 35 % !

Vitrage 4 16 4 mm

Vous avez déjà entendu parler du vitrage 4-16-4 ? Derrière cette combinaison de chiffres se cache la construction standard du double vitrage : les deux « quatre » se réfèrent à l’épaisseur de deux vitres (4 mm par vitre) qui sont maintenues à un écart de 16 mm. L’intercalaire entre ces vitres, également appelé « lame d’air », est rempli d’air ou d’un gaz rare plus isolant tel que l’argon, le xénon ou le krypton, afin de maintenir une isolation thermique performante.

Créer votre Fenêtre à vitrage 4 16 14

Atteindre une faible émissivité de chaleur grâce à un vitrage isolant

En plus de la sécurité anti-effraction, le confort, l’isolation phonique et le facteur solaire, les performances thermiques d’une menuiserie sont devenues importantes dans la construction et la rénovation. Pour une isolation thermique renforcée des menuiseries, c'est-à-dire pour une émissivité de chaleur de l’intérieur vers l’extérieur plus basse, le double vitrage a été introduit dans les années 1970 où il s’est vite imposé, avant que le triple vitrage n'arrive. Cependant, le double vitrage 4/16/4 mm reste le plus répandu pour les fenêtres, les portes-fenêtres et les baies vitrées en France, en Allemagne et dans beaucoup d’autres pays, bien que l'on trouve aussi des constructions 4/12/4 ou 4/20/4 mm.

Épaisseur et construction pour d’excellentes performances thermiques

De nos jours, le vide entre les verres, la « lame d’air », est souvent rempli de gaz inertes ou d’un vide, et comporte parfois également un écarteur particulièrement isolant appelé « bord chaud » (« warm edge » en anglais). L’intercalaire warm edge est un écarteur entre les verres qui sert à diminuer les pertes de chaleur et à éviter les ponts thermiques. Tandis que ceux-ci sont souvent fabriqués en aluminium, l’intercalaire warm edge est fait de PVC ce qui fait baisser le coefficient Uw de la fenêtre ou de la porte, c’est-à-dire la

performance globale en énergie de la menuiserie. fenetre24.com propose également ce type d’intercalaires dans son configurateur. En ce qui concerne les différents types de construction, on pourrait penser que plus l’écart entre les vitres est grand, plus l’isolation sera élevée. Cela n'est pas nécessairement vrai car dès 18 mm, d’éventuels mouvements de convection entre les verres doivent être pris en considération. Cependant, le nombre et l’épaisseur des vitres influencent le coefficient de transmission, plus amplement expliqué ci-dessous.

Réduire le coefficient U = augmenter les performances d’isolation

Les gaz utilisés dans les vitrages isolants sont des gaz inertes qui sont moins conducteurs de la chaleur que l’air et que l’on appelle également « gaz rares » ou « gaz nobles ». En fait par exemple partie l’argon (Ar), le gaz que l’on trouve les plus souvent entre les verres d’un double ou triple vitrage. Sa conductivité thermique est 1,3 fois plus faible que celle de l’air. Le krypton (Kr), plus dense et performant que l’argon encore, est plus coûteux tandis que le xénon (Xe) , non-inerte, mais encore plus isolant et très rare, est le plus coûteux de tous. En fonction du gaz utilisé, on parlera d’une « lame d’argon », d’une « lame de krypton » etc. Grâce aux gaz spéciaux, les performances thermiques du vitrage sont considérablement augmentées. Toutefois, les meilleures valeurs de transmission thermique, appelées les valeurs ou les coefficients « U », sont atteintes en laissant un vide absolu entre les vitres. Certains verres possèdent aussi un revêtement spécial – une « couche sélective » qui renvoie la chaleur dans l’habitation.

Calculer le coefficient U

La valeur U est calculée en watts par mètres carrés et Kelvin (W/m2K). Plus elle est basse, plus les pertes de chaleur dues à la conduction ou à la convection sont limitées. Les bons doubles vitrages affichent de nos jours des valeurs situées entre 1,0 et 1,5 W/m2K. Plus l’isolation thermique d’un vitrage sera efficace, plus vous économiserez des coûts de chauffage. Laissons parler les chiffres : un simple vitrage, standard dans les bâtiments avant les années 1970, fait perdre l’équivalent d’environ 40 litres de mazout par an. Ces pertes sont réduites à 20 litres avec un double vitrage moyen et à « seulement » 10 litres avec un double vitrage très performant (avec « bord chaud » entre les vitres). L’efficacité d’un triple vitrage est 30% supérieure à celle d’un double vitrage, le coefficient Ug (valeur U pour le vitrage, glazing en anglais) sera donc plus bas encore. Avec des travaux de rénovation énergétique, vous pourrez alors réaliser des économies d’au moins 450 € par an.

Vos fenêtres possèdent-elles un double vitrage ?

Il existe un moyen simple de tester le nombre de verres d’un vitrage : le « test de la flamme ». Pour cela, allumez une bougie en face de votre vitre, à l'aide d'un briquet ou d'une allumette et comptez le nombre de reflets.

Si vous distinguez quatre reflets, cela signifie qu’il y a deux vitres qui reflètent la flamme de leurs deux faces.

Si la couleur de la deuxième flamme est différente de celle des autres reflets (bleue, verte, rouge doré profond), on est en présence d’un vitrage thermique à revêtement sélectif. Par ce moyen simple, vous pouvez également tester l’étanchéité à l’air de votre vitrage, bien qu’il existe des tests d’infiltrométrie plus complexes et précis.

 

Vitrage phonique pour réduire les bruits extérieurs

Bien entendu, l’isolation de la chaleur et une faible émissivité thermique ne sont pas les seules choses à considérer lors de l’achat d’une fenêtre. Si l’épaisseur des vitres et de la lame intercalaire sont certes importantes, le confort phonique l’est aussi. Pour votre bien-être, les performances acoustiques peuvent être améliorées par un vitrage phonique sur-mesure. 

face à un double vitrage standard, un double vitrage acoustique qui possède un revêtement anti-phonique diminue les bruits extérieurs de jusqu’à 45 décibels – si on utilise la classe acoustique de niveau 5. Choisir ce type de dispositif au détriment d’un vitrage classique signifie augmenter votre confort, qu’il s’agisse d’une fenêtre double ou triple.

Triple ou double vitrage – lequel offre les meilleures performances ?

De nos jours, on peut choisir de nombreux types de vitrage avec différentes épaisseurs et performances thermiques et acoustiques, ce qui permet d'avoir une solution adaptée pour toutes les menuiseries. Au-delà de la question du prix, pourquoi encore choisir un double vitrage de nos jours ?

Capacités thermiques et phoniques

L’isolation du triple vitrage est plus puissante au niveau thermique et de la sécurité, son poids et son épaisseur sont également supérieures par rapport au double vitrage. Il faut par contre noter que les ventes de triples vitrages n’ont toujours pas dépassée celles du double vitrage. Car outre ses performances phoniques supérieures, le double vitrage présente aussi des apports solaires plus importants que son concurrent – son facteur g et sa transmission lumineuse sont plus élevés.

Isolation et apport solaire

Comparé au triple vitrage, le double vitrage est aussi plus léger et simple à poser en plus d'être moins cher. Le triple vitrage s’avère par contre un très bon choix stratégique pour les fenêtres orientées vers le nord ou dans les régions froides. Le choix du type de vitrage dépend donc grandement de l’endroit où il sera installé, tout comme pour les vitrages acoustiques, le vitrage anti-effraction et les vitrages décoratifs (qui par ailleurs peuvent soit être double ou triple).

Sur fenetre24.com, sélectionnez simplement sur vos choix pour créer votre fenêtre PVC, en bois ou à double châssis (PVC-aluminium, bois-aluminium) sur-mesure. Il en va de même pour les portes d’entrée, les baies vitrées et les portes-fenêtres.

Commander des fenêtre en PVC sur fenetre24.com

Je crée ma fenêtre PVC en ligne
Ces informations vous ont-elles aidées?
1
2
3
4
5
(37 avis , Ø 3.7)
vers le haut